Le Maracana est probablement le stade de football le plus connu au monde. Bien plus qu’un simple équipement sportif, cette impressionnante œuvre architecturale constitue en effet un endroit mythique pour tout passionné de sport, mais aussi pour toute personne s’intéressant à l’histoire et aux symboles du Brésil.

maracana

La construction du stade remonte à la deuxième partie des années 1940. Le Brésil, qui est alors le premier pays à avoir l’honneur d’organiser la coupe du monde après la Deuxième Guerre mondiale, souhaite marquer l’événement à travers la réalisation d’un édifice monumental à Rio de Janeiro. Avec sa célèbre forme ovale, le Maracana devient, lors de son inauguration en 1950, le plus grand stade du monde : il s’étend sur près de 200.000 mètres carrés et peut accueillir jusqu’à 200.000 personnes !

Aujourd’hui, après plusieurs rénovations, la capacité d’accueil de l’édifice a été fortement réduite pour des raisons de sécurité : environ 80.000 places sont désormais disponibles. Cependant, malgré ces ajustements, le Maracana demeure assurément l’un des endroits les plus symboliques de Rio. Il s’agit d’ailleurs du deuxième site touristique de la ville en nombre de visiteurs par an, juste derrière la statue du Christ Rédempteur au sommet du Corcovado. Et si ce stade attire toujours autant de visiteurs, c’est bien parce que, au-delà de ses dimensions exceptionnelles, il a surtout été le théâtre de certains des plus grands moments sportifs des 65 dernières années.

Tout d’abord, dès 1950, c’est au Maracana que se déroule le dernier match de la coupe du monde, opposant le Brésil à l’Uruguay. Alors qu’un match nul suffit aux Brésiliens pour être sacrés champions du monde, ce sont contre toute attente les Uruguayens qui vont l’emporter. Le peuple brésilien ne se remettra jamais de ce drame national, et lui donnera même un surnom, le « Maracanazo », qui éveille aujourd’hui encore dans l’esprit de chaque habitant du pays une tristesse insurmontable.

Autre époque et autre souvenir, mais cette fois-ci beaucoup plus joyeux : c’est dans l’enceinte de ce stade que Pelé marque, en 1969, le 1000e but de sa carrière. L’hystérie est telle que les spectateurs envahissent la pelouse au moment où les filets tremblent, obligeant l’arbitre à interrompre la rencontre durant une vingtaine de minutes. Après le traumatisme de 1950, le Maracana devient le lieu au sein duquel la plus grande légende du football a marqué l’histoire.

maracana

Enfin, parmi les autres faits marquants de ce lieu chargé de symboles et d’anecdotes uniques, on peut citer le suivant : en 1991, le stade est transformé en salle de concerts en plein air à l’occasion de la tournée internationale du groupe A-ha. Cet événement va lui aussi rentrer dans l’histoire puisque plus de 180.000 personnes sont réunies dans l’enceinte mythique du football brésilien. Jamais un concert payant n’avait rassemblé autant de monde sur la planète.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.